La météo capricieuse tout au long de l’année 2014 avec des températures élevées en hiver et peu chaudes en été a favorisé le développement massif de ‘la mouche de l’olive’ entraînant la chute prématurée des olives dans les vergers. Les pluies abondantes conjuguées à des températures chaudes à l’automne ont accru la chute des olives .Nous enregistrons cette année une baisse considérable de notre production.